TOXOPLASMOSE

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?

  • C’est une maladie causée par un parasite appelé Toxoplasma gondi.
  • La première infection permet d’acquérir une immunité grâce à la sécrétion des anticorps spécifiques dirigés contre le parasite et qui confèrent une protection contre la maladie.
  • Elle est souvent bénigne, non contagieuse et asymptomatique. Toutefois, elle peut causer des complications parfois graves chez :
    • Les fœtus des femmes enceintes n’ayant pas été au contact du parasite avant leur grossesse avec risque de malformations fœtales graves ;
    • Les patients souffrant d’immunodépression : personnes atteintes par le VIH, personnes avec greffe d’organe, ou suivant un traitement par chimiothérapie.

Comment se transmet la maladie ?

L’homme est contaminé essentiellement par la consommation de la viande contaminée crue ou mal cuite, des aliments (fruits et légumes) mal lavés ou souillés par des œufs de parasites provenant d’excréments de chats infectés.

La contamination peut également se faire à travers :

  • Le placenta pendant la grossesse (de la mère à son fœtus) ;
  • Le contact avec de la terre ou de l’eau infectées.
  • Contact avec le chat (ingestion d’œufs de parasites qui vont éclater dans les intestins et se propager dans tout l’organisme par voie sanguine).

Quels sont les principaux symptômes de la maladie  ?

Souvent la maladie est inapparente. Lorsque des symptômes cliniques sont présents, il s’agit de :

  • Fièvre modérée (inférieure à 38 ºC);
  • َAdénopathies (essentiellement au niveau du cou);
  • Asthénie;
  • Eruption cutanée (petits boutons rosés) sur l’ensemble du corps;
  • Mal de tête ;
  • Douleurs articulaires.

Les formes cliniques graves sont extrêmement rares :

  • La toxoplasmose congénitale qui peut engendrer des séquelles importantes telles que :
    • Une cécité ;
    • Une hydrocéphalie : une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien (LCR) à l’intérieur des cavités du cerveau ;
    • Une atteinte cardiaque ;
    • Une atteinte hépatique ;
  • La toxoplasmose chez les personnes immunodéprimées

C’est une maladie grave, elle entraîne des lésions surtout cérébrales (encéphalite) ou oculaires avec risque de cécité.

En l’absence de traitement, son évolution est gravissime et peut être mortelle.

Comment confirmer la maladie ?

  • Après l’examen de son patient, le médecin traitant peut demander des examens sanguins pour la confirmation du diagnostic (rechercher dans le sang des anticorps spécifiques dirigés contre le parasite).
  • Le dépistage de la toxoplasmose doit être systématique chez la femme enceinte (recherche d’anticorps spécifiques de toxoplasmose IgG et IgM qui témoignent que l’organisme a déjà été exposé à la maladie et qui confirment la protection contre la maladie).
  • Une femme enceinte séronégative doit être surveillée jusqu’à la naissance de son bébé afin de ne pas passer à côté d’une première infection par le parasite lors de la grossesse.

Quel est le traitement de la toxoplasmose ?

Dans la plupart des cas, chez les personnes ayant des défenses immunitaires normales, aucun traitement n’est nécessaire contre la toxoplasmose et la guérison est spontanée. Cependant, dans certaines situations, des prises en charge médicamenteuses sont nécessaires, c’est le cas de :

  • La première infection pendant la grossesse ;
  • Fœtus qui présente une toxoplasmose congénitale confirmée par une analyse du liquide amniotique ;
  • Une infection qui survient chez une personne immunodéprimée.

Comment prévenir l’apparition de la toxoplasmose ?

Pour prévenir la toxoplasmose, voici quelques conseils à suivre :

  • Lavez-vous les mains correctement, avec du savon, pendant au moins 30 secondes et en vous brossant les ongles, surtout après avoir manipulé de la viande crue ou des légumes souillés par de la terre ;
  • Lavez bien les fruits, les légumes et les herbes ;
  • Évitez la consommation de :
    • La viande crue ou mal cuite ;
    • La charcuterie crue, fumée ou salée, ainsi que le lait cru de vache ou de chèvre et les fromages ;
    • Des moules, des huîtres ou tout autre mollusque crus ;
  • Lavez les surfaces et les ustensiles de cuisine après chaque utilisation, surtout lorsque vous avez découpé de la viande crue ;
  • Portez des gants lors de la manipulation de litières de chats ou lors du jardinage (la maladie est transmise par les excréments animaux) ;
  • Evitez de s’occuper des chats en période de grossesse.

Version arabe de l’article

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer