Vaccination antigrippale dans le contexte de la pandémie COVID-19

Pourquoi faut-il se vacciner contre la grippe en cette période de pandémie ?

Le virus de la grippe sévit souvent entre Octobre et Mars, il est souvent responsable d’une infection bénigne  (syndrome grippal) qui guérit spontanément en quelques jours.

Cependant, dans certains cas, la grippe peut évoluer vers des complications (bronchite, pneumonie, insuffisance respiratoire aigüe…) qui risquent d’être mortelles surtout pour les personnes vulnérables.

Cette année, vu que la sison grippale coïncide avec la persistance de la pandémie COVID-19 et vu les difficultés de diagnostic différentiel entre les deux pathologies, la vaccination antigrippale se justifie surtout pour les personnes à risque.

La vaccination antigrippale ne doit pas faire omettre l’importance de maintenir et de renforcer les mesures barrières contre la COVID-19 :

Que contient le vaccin anti-grippe 2020-2021 ?

La composition du vaccin antigrippal est revu tous les ans, et ce, pour l’adapter à la surveillance épidémiologique.

Cette année (l’hiver 2020-2021), le vaccin recommandé contient une souche du virus de la grippe de type B additionnelle offrant une protection plus large, imposé par un changement dans l’épidémiologie de la grippe saisonnière.

Le vaccin antigrippal de cette année est un vaccin tétravalent inactivé. Il est composé de 04 souches :

  • Deux sous-types viraux appartenant aux souches du virus de la grippe de type A ;
  • Deux sous-types viraux appartenant aux souches du virus de la grippe de type B.

 Le vaccin contre la grippe est fabriqué à partir de virus inactivés.
Il n’y a donc aucun risque pour la transmission de la maladie par le vaccin

Quelle est la population à risque ciblée par la vaccination antigrippale ?

La vaccination contre la grippe est recommandée pour :

  • Personnels de santé ;
  • Enfants à risques ;
  • Personnes âgées ;
  • Personnes suivies pour :
    • Une pathologie chronique, telles : l’insuffisance cardiaque, l’asthme, le diabète, cardiopathie, sida… ;
    • Une maladie de système ;
    • Une maladie immuno-déprimante ;

Vu le contexte de la pandémie COVID-19, la vaccination antigrippale de la population générale reste souhaitable.

La vaccination est conseillée pour se protéger et protéger son entourage du risque de développer des complications graves de la grippe

Pourquoi faut-il se faire vacciner chaque année contre la grippe saisonnière ?

  • Première raison : après la vaccination, la durée de l’immunité (protection contre le virus de la grippe) est variable et courte. Elle est généralement comprise entre 6 et 12 mois.
  • Deuxième raison : l’apparition annuelle quasi constante de nouvelles souches du virus de la grippe.

Existent-ils des contre-indications du vaccin anti-grippal ?

Les contre-indications sont limitées seulement aux personnes présentant :

  • Une hypersensibilité ;
  • Une allergie connue à l’un des composants du vaccin antigrippal, en particulier à l’œuf, à l’ovalbumine (protéine du blanc d’œuf), aux protéines de poulet et à certains antibiotiques.

De ce fait, il reste important de se faire
consulter avant de se faire vacciner

Quels sont les principaux effets secondaires de la vaccination ?

En général, les effets secondaires  sont bénins et passagers et ils disparaissent spontanément en quelques jours :

  • Maux de tête ;
  • Sueurs ;
  • Courbatures ;
  • Fièvre ;
  • Malaise ;
  • Frissons ;
  • Fatigue ;
  • Quelques réactions au site d’injection : rougeur, gonflement, douleur, induration ;

Se vacciner permet de se protéger ou, tout au moins, d’atténuer les symptômes de la grippe et leurs complications

version arabe de l’article

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer