RAGE

Qu’est-ce que la rage?

  • La rage est une maladie infectieuse d’origine virale qui touche le cerveau et la moelle épinière ;
  • Elle se transmet accidentellement à l’homme par la peau suite à une morsure par un animal enragé (principalement les chiens);
  • Elle peut être mortelle en absence de prise en charge rapide.

Comment se fait la transmission?

La contamination humaine résulte le plus souvent d’une :

  • Morsure par un animal enragé et excréteur du virus ;
  • Griffure (chat) ;
  • Manipulation d’un animal enragé (mort ou vivant) ;
  • Léchage sur une plaie fraiche ou sur une muqueuse.

Quels sont les principaux signes la maladie?

  • La rage chez l’animal (domestique ou sauvage) peut se manifester par :
    • Une salivation abondante ;
    • Une hyperactivité ;
    • Une agressivité ou au contraire une absence d’agressivité (langue pendante, absence d’aboiement) ;
    • Une diarrhée;

La mort survient en général en moins de deux semaines.

  • La rage chez l’Homme peut se manifester par :
    • Douleurs, fourmillements, démangeaisons ou sensations de brûlures inexpliquées à l’endroit de la blessure ;
    • Fièvre, maux de tête ;
    • Sensations de malaise, fatigue ;
    • Perte d’appétit ;
    • Nausées, vomissements ;
    • Diarrhée ;
    • Anxiété, tristesse, irritabilité, insomnie, cauchemars…

La propagation du virus dans le système nerveux central entraîne une inflammation progressive et mortelle de l’encéphale et de la moelle épinière.

A retenir
Une fois les symptômes de la rage apparus, on ne peut pas
la soigner. La mort est inévitable

Que faire en cas de morsure par un animal?

  • Éliminez les corps étrangers s’il y en a ;
  • Nettoyez immédiatement et abondamment la plaie à l’eau et au savon pendant 5 minutes ;
  • Séchez et désinfectez avec une solution antiseptique ;
  • Consultez un médecin en urgence.

L’animal suspect doit être examiné par un vétérinaire pour vérifier qu’il n’a pas la rage

Quelles sont les mesures de prévention de la rage à votre niveau?

Voici quelques conseils :

  • Respect de la vaccination des animaux selon le calendrier vaccinal préconisé ;
  • Mise en garde face à un changement de comportement des animaux ;
  • Eloignement et déclaration de tout animal suspect.

Tout animal dont le comportement est inhabituel doit être examiné en urgence par un médecin vétérinaire

version arabe de l’article

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer