PRÉVENTION DE LA VIOLENCE ET GESTION DES CONFLITS

La violence est un phénomène communautaire qui touche toutes les sociétés. La violence et l’agressivité ont certes toujours existé mais ce qui semble nouveau et qui inquiète aujourd’hui, c’est l’identité des agresseurs : des individus de plus en plus jeunes, des adolescents voire des enfants et elle sévit partout : dans les cours d’école, dans la rue, dans les autobus, sur les grands et petits écrans, sur les lieux de travail, … A cet effet, y apporter une solution est notre responsabilité à tous.

Formes de violence

La violence revêt des formes multiples et complexes : physiques, psychologiques, culturelles, économiques, structurelles, symboliques…

Elle a des modes d’expressions ambivalents, contradictoires qu’il faut savoir repérer et prendre en compte.

Elle s’inscrit dans une réalité sociale qui influence largement des situations : difficultés économiques, sociales, culturelles, absence d’écoute, de communication, de lieux d’échanges…

Différence entre conflit et violence

Contrairement à l’opinion trop largement répandue, le conflit n’est pas la violence. Le conflit fait partie de la vie. Il est le résultat de la confrontation de besoins, d’intérêts ou de valeurs.
L’image souvent négative que nous avons du conflit nous conduit à en avoir peur et à fuir la situation qui en découle.
Il est vrai que certaines situations mettent en jeu de puissants rapports de force qui naissent du conflit non résolu.
Aussi, derrière chaque acte violent se cache un conflit latent ou exprimé et qui n’est pas décrypté afin de tenter de rendre justice et d’avancer vers des solutions.Proposer une approche non-violente du conflit consiste à s’en tenir strictement à l’objet du conflit pour que les personnes, au-delà de leur opposition et hors de tout débordement de violence, puissent être capables de chercher ensemble une solution.Prévention de la violence parmi les jeunesPour prévenir la violence, il faut assumer les responsabilités et résoudre les conflits en traitant des problèmes à l’origine et en améliorant les relations interpersonnelles et  par conséquent évoluer vers une meilleure communication et davantage de solidarité, de coopération et de justice.Pour cela, il faut développer en nous des capacités à écouter, à exprimer nos sentiments, à négocier, à être médiateur…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer