MALADIE COELIAQUE “Intolérance au gluten”

Qu’est-ce que le gluten ?

  • C’est une protéine contenue essentiellement dans certaines céréales (blé, seigle, orge, avoine…) et donc dans le pain, les pâtes, les biscuits
  • Cette protéine joue un rôle important dans le gonflement de la pâte lors de la préparation du pain.

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

  •  La maladie cœliaque est une maladie auto-immune, induite par l’ingestion de gluten, qui peut toucher aussi bien l’enfant que l’adulte.
  • Elle se traduit par l’incapacité à digérer le gluten contenu dans certaines céréales, comme le blé, le seigle, l’avoine et l’orge.
  • Elle se manifeste par une inflammation chronique de l’intestin, responsable d’une malabsorption de nombreux nutriments.

Si l’inflammation persiste, l’intestin abîmé devient incapable d’absorber certains nutriments, vitamines et minéraux. Il peut s’ensuivre une malnutrition malgré une alimentation normale

Quels sont les personnes à risque ?

Les groupes à risque sont les personnes ayant :

  • Des antécédents familiaux de maladie cœliaque ;
  • Diabète de type 1 (insulino-dépendant) ;
  • Autres troubles auto-immuns comme une thyroïdite ;
  • Des infections intestinales ;
  • Arthrites ;
  • Dépression

Quels sont les principaux signes de la maladie ?

Les symptômes varient selon que la maladie se déclare chez l’enfant ou chez l’adulte.

Chez l’enfant :

  • Diarrhée chronique (durant plus de 15 jours) ;
  • Vomissements ;
  • Manque d’appétit ;
  • Constipation ;
  • Anémie ;
  • Retard de croissance, cassure de la courbe de croissance.

Chez l’adolescent et l’adulte :

  • Douleurs et/ou ballonnement abdominal ;
  • Diarrhées chroniques d’origine inconnue (nombreuses selles grasses) ;
  • Constipation ;
  • Nausées ;
  • Pertes de poids, amaigrissement ;
  • Croissance ralentie ou une puberté retardée ;
  • Anémie  (fatigue et états d’épuisement provoqués par une carence en fer) ;
  • Aphtes buccaux ;
  • Douleurs osseuses, crampes musculaires ;
  • Humeurs dépressives ;
  • Maladies cutanées (dermatite herpétiforme caractérisée par des boutons s’accompagnant de démangeaisons) ;
  • Hémorragies internes et externes (saignement des gencives, épistaxis, sang dans les selles…).

Comment confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic de la maladie cœliaque est confirmé par :

  • Des analyses sanguines (la recherche d’anticorps particuliers dans le sang) ;
  • Une biopsie de l’intestin grêle (demeure le test par excellence pour dépister la maladie cœliaque) ;
  • Un soulagement des symptômes par le retrait du gluten de l’alimentation.

Avec un régime sans gluten maintenu pendant 6 à 12 mois, les personnes atteintes devraient voir :

  • Disparition de leurs symptômes ;
  • Amélioration des analyses sanguines ;
  • Guérison complète des dommages de l’intestin grêle.

Quelles sont les options thérapeutiques ?

  • Le traitement de la maladie cœliaque est a priori facile et repose sur l’adhérence stricte à un RÉGIME SANS GLUTEN À VIE ;
  • Les aliments sans gluten peuvent être retrouvés dans les épiceries bio ou même dans les grandes surfaces ;

Un régime sans gluten nécessite un Changement radical des habitudes alimentaires. Et cette adaptation demande un apprentissage et une grande vigilance

Ceci nécessite la consultation d’un professionnel en diététique et les mises à jour du contenu des aliments commerciaux.

Et pour bien réussir son régime voici quelques exemples d’aliments autorisés contre aliments interdits 

Produits interdits Produits autorisés
Céréales Blé, orge, seigle, avoine…
Et leurs dérivés : pains, pâtisseries, pâtes, semoule…
Maïs, soja, riz, sésame, et leurs dérivés…
Viandes et poissons
Préparation à base de viande hachée industrielle, poissons et viandes panés ou farinés Frais, surgelés, salés, fumés, en conserve, ou naturels
Légumes et Fruits  Attention aux préparations industrielles (conserves, surgelés),
Fruits secs type figues ou abricots, souvent enfarinés
Frais, surgelés, en conserve.
Les pommes de terre, confitures et oléagineux non grillés à sec (cacahuètes, noix de cajou, noisettes, amandes) sont autorisés
Boissons Poudres instantanées pour boissons, bières… Toutes les boissons naturelles sont bénéfiques pour la santé
Produits laitiers Yaourts, fromages blancs et petits-suisses aux céréales, laits aromatisés au chocolat, certains fromages à moisissures, fromages à tartiner, Certaines moutardes et mélange d’épices. Laits frais non aromatisés, sucré ou concentré, yaourts, fromages blancs et petits suisses nature
Sucreries Sorbets, compotes, miel, sucre de betterave
Condiments Sel, cornichons, poivre en grain, épices pures

A retenir :

  • Préférez-les produits frais ;
  • Bannissez les petits plats préparés ;
  • Cuisinez vous-même des aliments non transformés ;
  • Lisez attentivement les étiquettes (la plupart des produits industriels contiennent du gluten) ;
  • Méfiez-vous de la contamination croisée;
  • Attention aux matières grasses allégées et aux sauces souvent liées avec de la farine…

Lorsque vous cuisinez, pensez à ne pas mélanger les ustensiles que vous avez utilisés pour un allergique au gluten et ceux utilisés pour la cuisine quotidienne Lavez-les correctement entre chaque utilisation

version arabe de l’article

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer