INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST)

Qu’est-ce que les infections sexuellement transmissibles (IST) ?

Les infections sexuellement transmissibles ou IST sont des infections qui peuvent se transmettre principalement entre partenaires, dont l’un est contaminé, au cours des rapports et contacts sexuels. Les IST les plus courantes sont :

Comment se fait la transmission ?

La transmission des IST peut se faire :

  • Lors des rapports sexuels non protégés, par un préservatif, avec un partenaire infecté (s’il y a pénétration vaginale, anale ou buccale),
  • D’une mère infectée à son enfant pendant la grossesse ou l’accouchement ;
  • Par le lait maternel si la mère est infectée par le virus du SIDA ;
  • Lors de partage de matériel d’injection ou des objets tranchants personnel (brosse à dent, lame de rasoir, ciseaux…) ;

Quels sont les principaux signes d’une IST ?

  • Démangeaisons «picotements» au niveau des organes génitaux ;
  • Écoulement anormal par le vagin, le pénis ou l’anus ;
  • Ulcération indolore «chancre» sur la peau et les muqueuses «vagin, pénis, gland, testicules, anus, bouche» ;
  • Brûlures mictionnelles ;
  • Boutons ou verrues au niveau des organes génitaux ;
  • Douleurs pendant ou après les rapports sexuels ;
  • Douleurs du bas ventre;
  • Ganglions gonflés «adénopathies»;
  • Fièvre.

Devant la présence de ces symptômes, il est important
de
s’abstenir de toute automédication afin d’éviter toute
complication et de consulter rapidement
un médecin qui fera le diagnostic et prescrira le traitement nécessaire

 Quelles sont les complications des IST ?

Les complications les plus fréquentes qui peuvent apparaître en absence de traitement sont :

  • La stérilité ;
  • Le risque d’avortement ou de fausses couches ;
  • Un accouchement prématuré ;
  • La cécité du nouveau-né ;
  • Une malformation congénitale et/ou une naissance de faible poids ;
  • Le risque de cancer du col ou de l’utérus

Quels sont les moyens de protection contre les IST ?

  • L’abstinence offre une garantie de protection à 100 % ;
  • La fidélité au conjoint ;
  • L’utilisation de préservatif lors des rapports sexuels ;
  • L’éviction de tout contact avec les sécrétions sexuelles ou avec le sang d’une personne contaminée ;
  • L’éviction de partage de matériels d’injection ou tout autre article personnel susceptible d’être contaminé par le sang (brosse à dents, rasoir, lime, ciseau…).
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer