Maladies > Rubéole

Rubéole

Qu'est-ce-que la rubéole ?
  • C’est une infection virale immunisante mais très contagieuse ;
  • C’est une maladie bénigne, cependant lorsqu’elle touche la femme enceinte elle présente des risques importants surtout durant le 1er trimestre (entre le 1er mois et le 3ème mois) de grossesse : fausse couche, malformations du fœtus... ;
  • Chez le nouveau-né, la rubéole congénitale peut être à l’origine de malformations graves, souvent multiples avec risque de :

•    Déficiences auditives,
•    Malformations oculaires et cardiaques,
•    Autres maladies : autisme, diabète et dysfonctionnement de la thyroïde…

  • C’est une maladie qui peut être prévenue par un vaccin qui fait partie du programme national de vaccination infantile.
Comment se fait la transmission du virus ?

Le virus de la rubéole est présent dans le pharynx du sujet infecté pendant 7 à 10 jours avant l'éruption et jusqu'à 15 jours après ;
La transmission du virus peut se faire par :

  • Les gouttelettes nasales expulsées par les personnes infectées lorsqu’elles éternuent ou toussent ;
  • Les nouveau-nés présentant une rubéole congénitale : les nouveau-nés excrètent le virus pendant plusieurs mois après la naissance et sont ainsi très contagieux pour l'entourage.
Quelles sont les signes de la maladie ?

La maladie se manifeste par :

  • Fièvre (<39 °C) ;
  • Maux de tête ;
  • Nausées ;
  • Conjonctivite (yeux rouges) ;
  • Ecoulement nasal ;
  • Eruptions cutanées (petites taches rouges ou roses) qui débutent au niveau de la face et du cou avant de s’étendre au reste du corps et peut durer trois à quatre jours;
  • Démangeaisons ;
  • Augmentation du volume des ganglions lymphatiques derrière les oreilles et dans le cou (ce signe le plus caractéristique de la maladie).

La rubéole est habituellement bénigne chez les enfants, mais chez la femme enceinte, elle peut entraîner la mort du fœtus ou des malformations congénitales (syndrome de la rubéole congénitale).

Comment traiter la rubéole ?
  • Une consultation médicale est nécessaire pour poser le diagnostic ;
  • Il n'y a pas de traitement antiviral spécifique curatif ;
  • Le traitement est symptomatique : prescription de médicaments pour faire baisser la fièvre, comme le paracétamol.
Comment prévenir la maladie ?

La prévention de la rubéole repose essentiellement sur la vaccination qui permet d’éviter le risque d'atteinte fœtale chez la femme enceinte et doit être pratiquée chez tous les enfants.
Quelques mesures nécessaires pour éviter la transmission de la maladie :

  • Eviction scolaire jusqu'à la guérison clinique ;
  • Bonne hygiène de vie (lavages soigneux des mains à l'eau et au savon, utilisation des mouchoirs en papier…) ;
  • Lavage des surfaces potentiellement contaminées (jouets et autres objets présents dans les lieux fréquentés par le malade).
Quelles sont les principales complications ?

Comme toutes infections virales, des complications peuvent survenir en cas de la rubéole :

  • une infection de l'oreille ;
  • des saignements secondaires à unethrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes sanguines) ;
  • une encéphalite (infection du cerveau) ;
  • Le risque de malformations congénitales graves ou de fausses couches ;

Chez les enfants nés de mères infectées, on peut trouver :

  • Des cataractes ;
  • Une surdité ;
  • Des malformations cardiaques ;
  • Des malformations de la moelle épinière ;
  • Des problèmes du développement ;
  • Un ralentissement de la croissance.
 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter