Maladies > Maladies Bucco-Dentaires et Tabac

Maladies Bucco-Dentaires et Tabac

Pourquoi le tabagisme augmente-il les risques des maladies buccales ?

Le tabac contient de la nicotine (produit toxique) ainsi que d’autres produits chimiques. Ces derniers peuvent entrainer plusieurs types d’affections buccales dont le cancer de la bouche, et ce, soit à travers la fumée inhalée ou par contact direct avec les produits contenus dans le tabac à mâcher ou à chiquer.
Des études épidémiologiques montrent que fumer augmente de 5 à 9 fois le risque de développer un cancer de la bouche. (Réf : A Cancer Journal for Clinicians 2002)

Quels sont les effets du tabac sur la cavité buccale ?

Le tabagisme :

  • Peut causer une modification de la couleur des dents et des produits d’obturations dentaires ;
  • Altère l'odorat et le goût ;
  • Ralentit et perturbe la guérison des plaies ;
  • Augmente le risque d’apparition des caries ;
  • Augmente le risque d’infection buccale ;
  • Est responsable d’une mauvaise haleine ;
  • Cause une atteinte de la muqueuse buccale allant d’une inflammation de la gencive et des tissus de soutien des dents jusqu’à des affections plus graves mettant en jeu le pronostic vital (cancers).

Lésions carieuses chez un fumeur

Les affections bénignes les plus connues

  • Mélanose tabagique (ou mélanose du fumeur)

La fumée de tabac stimule la production de mélanine et son transfert dans les tissus bucco-dentaires causant ainsi une affection de ces derniers qui se manifeste par des zones irrégulières diffuses de coloration brunâtre de la muqueuse buccale : la mélanose

  • Gingivite ulcéro-nécrotique aigue
    • La gingivite ulcéro-nécrotique est une inflammation grave des gencives qui se manifeste par le saignement et une douleur vive ;
    • Elle s’accompagne de fatigue, de fièvre, et d’une difficulté d’alimentation ;
    • Elle est identifiable par une gencive qui saigne spontanément et de manière importante ;
    • Le tabagisme est un facteur favorisant de cette maladie.

  • Parodontite
    • La parodontite est une maladie inflammatoire qui touche les tissus de soutien de la dent. Non traitée, cette maladie peut entraîner la perte des dents ;
    • Elle est essentiellement due à l’accumulation de bactéries au niveau de la cavité buccale mais elle peut être aussi favorisée par des facteurs de risque tel le tabac. En effet, le fumeur peut présenter à long termes les symptômes d’une parodontite avec des récessions gingivales puis osseuses pouvant entrainer la perte de toutes les dents.

Les Lésions précancéreuses et cancéreuses les plus connues

Les lésions précancéreuses peuvent se situer au niveau de toute la cavité buccale (lèvres, langue, palais…) et aussi au niveau du larynx, de l’œsophage, du pharynx ….

  • Leucoplasie orale
    • Ce sont des lésions blanches de la muqueuse buccale qui ne peuvent être détachées par grattage ;
    • La leucoplasie orale est considérée comme la plus importante des lésions précancéreuses de la muqueuse buccale ;
    • La leucoplasie est environ 6 fois plus fréquente chez les fumeurs que chez les non-fumeurs selon la revue suisse d’odontostomatologie en 2006 ;
    • Chez les patients qui cessent de fumer, ces lésions peuvent régresser.

 

  • Carcinome épidermoïde de la cavité buccale
    • Le carcinome épidermoïde de la cavité buccale fait partie des dix tumeurs malignes les plus fréquentes sur le plan mondial. Il s'agit du cancer le plus fréquent de la région bucco-maxillo-faciale selon L'Association suisse pour la prévention du tabagisme.

    • La consommation de tabac associée à celle de l'alcool, constitue un facteur de risque dans l’apparition de plusieurs cancers de la cavité buccale.

 

Mesures de prévention

L’arrêt de la consommation du tabac est l’une des mesures préventives reconnues comme étant efficace pour éviter l’apparition de certaines affections buccales.

Un contrôle régulier chez le médecin dentiste ainsi qu’une consultation précoce suite à l’apparition de toute lésion gênante peuvent aider à prévenir le développement de cancers buccaux.

Les bienfaits de l’abandon du tabac sur la cavité buccale

Lorsqu'une personne cesse de fumer :

  • Après seulement 48 heures, le goût, l'odorat et l'haleine s'améliorent ;
  • Après 3 mois, l'état de la muqueuse buccale s'améliore ;
  • Après 12 mois, la pigmentation des gencives redevient normale ;
  • Après 5 à 10 ans, le risque du cancer buccal chez un ex-fumeur est comparable à celui auquel est exposé un non-fumeur ;
  • Chez les fumeurs qui ont déjà eu un cancer de la cavité buccale et qui ont été traités et guéris, le fait d’arrêter de fumer diminue clairement le risque de récidives.

 

 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter