Autisme

C'est quoi l'autisme ?
  • C’est un trouble qui peut apparaitre chez l’enfant avant l’âge de 3 ans. Il a différentes origines, notamment génétiques.
  • Il touche simultanément :
    • la communication verbale et non verbale ;
    • les interactions sociales ;
    • le comportement avec des gestes répétitifs, stéréotypés, des rituels, des intérêts restreints.

Il n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique.

Quelles sont les causes de l’autisme ?

A ce jour, il n’a pas été trouvé de cause unique à l’autisme. Mais plusieurs facteurs ont été incriminés :

  • Des facteurs génétiques ;
  • Des facteurs biologiques, tel que l’exposition au virus de la rubéole dans l’utérus ou à des substances dangereuses telles que l’éthanol ou le Valproïque (un anticonvulsivant contre l’épilepsie) accroît les risques de l’autisme ;
  • ….

Quels sont les symptômes de l’autisme ?

Dans tous les cas, le diagnostic est basé sur l’observation de :

  • L'altération qualitative des interactions sociales :
    • difficulté à exprimer et à décoder les expressions émotionnelles ;
    • difficulté à interpréter les intentions des autres ;
    • Difficulté à participer aux activités de groupe (par exemple difficulté de jouer de façon interactive avec les autres enfants) ;
    • Manque d’empathie et tendance à l’isolement ;
    • Pas de réponse à l’appel de leur prénom ;
    • Fuite du regard des autres.
  • L'altérations qualitatives de la communication

Un grand nombre d’enfants autistes n’accède pas au langage oral, ou lorsque celui-ci est acquis, souvent avec retard, plusieurs difficultés de communication persistent, par exemple :

  • incapacité à communiquer ;
  • absence de réponse face aux tentatives de communication d’autrui ;
  • difficultés à imiter les expressions du visage ou certains gestes, comme montrer du doigt, applaudir, ou saluer ;
  • tendance à répéter ce qu’il entend ;
  • langage utilitaire présent mais limité (demande d’objet, de nourriture, d’attention…), alors que le langage est peu utilisé pour des interactions sociales appropriées à l’âge.
  • Caractère restreint, répétitif et stéréotypé du comportement, des intérêts et des activités

Les autistes peuvent :

  • avoir un attachement excessif à des objets inhabituels (bouts de ficelle, plumes, miettes…) ;
  • utiliser de façon inhabituelle des objets ou des jouets (faire tourner indéfiniment une roue de petite voiture…) ;
  • répéter les mêmes gestes comme se balancer ou tourner sur soi-même ;
  • avoir besoin de rituels plus ou moins complexes ;
  • avoir une intolérance face au changement qui se manifeste par des larmes ou de la colère ;
  • présenter des comportements auto-agressifs et automutilants.

Tous ces comportements sont plus ou moins envahissants, et peuvent persister ou au contraire s’atténuer. Ils peuvent également être renforcés ou réapparaître à certaines périodes de la vie. Cependant, un enfant autiste peut avoir des capacités cognitives particulières, par ex : très bonne mémoire visuelle.

Les manifestations de l’autisme peuvent varier d’un enfant à l’autre et chez un même enfant dans le temps.

Quelles sont les pathologies et troubles associés à l’autisme ?

Les troubles autistiques peuvent être isolés, ou associés à d’autres anomalies, troubles ou maladies, tels que :

  • Une déficience intellectuelle ;
  • Une anomalie génétique connue (le syndrome de l’X fragile, la trisomie 21, maladies métaboliques rares, …) ;
  • Des antécédents de souffrance cérébrale pendant la grossesse ou l’accouchement, prématurité (naissance avant le terme de la grossesse), soins hospitaliers prolongés à la naissance ;
  • Des déficiences sensorielles ;
  • Des pathologies neurologiques (épilepsie) ;
  • Des troubles du sommeil, et/ou de l’alimentation ;des troubles du comportement.
Comment prendre en charge l’autisme ?

Il n’y a pas à ce jour de traitement capable de guérir l’autisme mais des thérapies et des interventions comportementales peuvent cibler des symptômes spécifiques et apporter des améliorations considérables.
Pour beaucoup d’enfants, les symptômes s’améliorent avec l’âge et le traitement des maladies associées. En grandissant, certains enfants atteints d’autisme finissent par mener une vie normale ou quasi-normale. Pour cela, la prise en charge devra être précoce, adaptée aux particularités de chaque enfant et régulièrement réévaluée pour apporter les ajustements nécessaires.
Pour une prise en charge efficace des personnes autistes, il est recommandé de combiner les trois interventions suivantes :

  • Interventions éducatives: ayant pour objectif de permettre le développement de l’autonomie de l’enfant et la capacitation des parents pour un accompagnement efficace de leurs enfants.
  • La méthode Intégration : elle a pour objectif d’éduquer autant que possible les individus avec des incapacités dans des classes et des milieux d’enfants, de gens normaux.
  • Interventions pédagogiques : elles ont pour objectif de permettre aux enfants de suivre les activités proposées par l’enseignant qui les accueille dans la classe et les aide à participer à la vie sociale de l’établissement scolaire.
  • Interventions thérapeutiques : elles ont pour objectif la préservation de la santé mentale et physique du sujet dans la mesure où il est possible d’utiliser des médicaments pour réduire certains symptômes.
 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter