Savoir dire non Pour préserver son estime de soi

Combien parmi nous se sont déjà trouvésdans des situations difficiles ou à risque pour ne pas avoir prononcé ce mot si simple “NON”.

Combien de fois avez-vous dit, pensé, “Je n’aurais pas dû accepter” ou “j’aurais dû dire NON”.
Pourquoi est-ce si souvent difficile de dire NON ?

 

 

Pourquoi dire non ?

Savoir dire non est indispensable afin de poser ses limites face aux autres et éviter de se laisser envahir par des demandes abusives et inacceptables.

Quand les autres dépassent les limites et envahissent mon territoire intime, je ne suis pas obligé de dire « OUI ». Je dois penser à préserver mon intégrité, c’est pour cela que je dois dire « NON ».
Etre capable de s’affirmer et de refuser une demande qui ne nous convient pas, c’est valorisant ! Si on ne fait pas valoir ses propres limites, personne ne le fera à notre place
Exemples de situations où il est obligatoire de « Dire NON » :

  • A la première cigarette ;
  • A l’usage des drogues ;
  • Aux mauvaises fréquentations ;

L’affirmation de soi est l’aptitude, face à une situation quelconque, à définir clairement sa position, à la faire connaître, à la défendre sans agressivité tout en admettant des positions différentes de la part des autres.

Pourquoi n’arrive-t-on pas à « Dire NON » ?

 

C’est souvent parce que vous pensiez au fond de vous-même que :

  • Cela ne se fait pas ;
  • Ce n’est pas bien ;
  • Je n’ai pas le droit ;
  • Comment l’autre va-t-il me juger ?
  • Qu’est-ce qu’ils vont penser de moi ?
  • Qu’est-ce qui va arriver si je dis non ?
  • Ce que je dis, pense, veux, n’a pas d’importance ;

Nous avons peur de blesser l’Autre alors que nous ne craignons pas du tout de NOUS BLESSER nous-mêmes. Habitués à toujours laisser passer les autres avant nous, nous n’assumons plus ni nos désirs, ni nos besoins.

Fausses idées 

Pensées empêchant les refus

Pensées facilitant les refus

Si je refuse, je vais être désagréable.

C’est sûr que c’est désagréable de dire « non » mais, je peux le faire, ce qui me permet de respecter mes principes et mes points de vue.

Dire « Non », c’est être hostile.

Dire « NON » ne veut pas dire que je suis antisocial, mais plutôt que je respecte mes principes.

Il est possible de négocier et de trouver un compromis toute en gardant sa position.

Si je refuse, je vais entrainer un conflit.

Refuser quelque chose ce n’est pas rejeter l’autre, on peut refuser sans qu’il se fâche.

Je n’ai pas le droit de dire « non ». si les autres me demandent quelque chose, je dois le faire pour être leur ami.

Il faut avoir le courage de dire « NON » pour éviter que les autres profitent de moi.

L’autre doit deviner que j’ai envie de dire « NON ».

Les gens n’ont pas la capacité de deviner ce que je pense, c’est à moi de le leur dire. Il est préférable de dire clairement ce que j’accepte ou ce que je n’accepte pas.

Dire « non », c’est être égoïste.

Dire « NON », c’est se respecter et se protéger. De toute façon, on ne rend pas toujours service en disant « OUI » aux autres, ni à soi-même.

Pour dire « Non », je dois me justifier.

Dans la plupart des cas, je peux dire « NON » gentiment sans avoir à donner les raisons de mon refus. La personne doit accepter mes positions et comment je me sens.

Comment dire « NON » ?

1. Commencer à dire « NON »
Souvent la personne respecte ton refus et elle n’insiste pas.
2. Répéter « NON » d’un ton ferme et avec assurance
Cela donne plus d’impact au premier refus et cela décourage la plupart des gens.
Exemple : « Je te repère ma décision, ma réponse est « non, je ne veux pas boire de l’alcool ».
3. Manifester del’empathie
Si tu veux adoucir ton refus, tu dois montrer à l’autre que tu comprends sa position.
Exemple : « Je suis vraiment désolée de voir que tu as certains problèmes, mais je ne peux plus accepter de venir avec toi »
4. Exprimer ses émotions clairement
Si l’autre insiste et persiste, il faut être ferme et te servir de tes émotions clairement pour te protéger et t’affirmer.
Exemple : « Je n’aime pas que tu insistes comme ça, ça fait déjà deux fois que je te dis ‘Non’ et je veux que tu respectes ma décision, je ne peux pas monter avec toi en voiture car tu conduis vite ».
5. Mettre fin à la discussion
Si l’autre continue à insister, tu peux mettre tout simplement fin à la discussion par une phrase ou par un geste. Exemples :

  • Ma réponse est définitive et je ne veux plus en parler ;
  • Je ne veux plus en parler et je te demande de t’éloigner ;
  • Si tu insistes, je vais te dénoncer ;
 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter