Vie saine > Relations adolescents-parents

Relations adolescents-parents

L’adolescence ?

C’est une phase particulière du développement située à peu près entre 10 et 19 ans selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Elle se caractérise par de nombreux changements qui touchent la personne sur tous les plans : physique (puberté), cognitif, émotionnel, relationnel et social.
L’une des grandes caractéristiques de l’adolescence est la nécessaire modification de la distance aux parents et aux adultes liée spécifiquement aux effets de la puberté. Notons que cette période de transition est aussi difficile à gérer par les parents. Ces derniers ont du mal à communiquer avec leurs adolescents.
L’adolescent cherche à se détacher et à se différencier de ses parents, tout en ayant encore besoin d’eux. Cette situation peut apporter une certaine tension. C’est pour cette raison qu’il s’avère primordial d’entreprendre une bonne communication entre adolescents et parents.

Eléments de base du processus de communication

La communication nécessite 3 acteurs : l’émetteur, le message et le destinataire qui vont chacun influencer l’information.
Cette information variera en fonction de :

•    L’état physique et psychologique de l’émetteur et du destinataire ;

•    Leur disponibilité et les gestes qu’ils effectueront tout en discutant (autrement appelé « langage corporel ») ;
•    L’environnement ;
•    Du ton employé ;
•    Des mots choisis ;
•    Du moment de la journée choisi ;
•    ....

Comment mieux communiquer avec mes parents ?

Quand on communique, on ne transmet pas que des informations mais également des émotions, des désirs et des besoins.
Voici quelques éléments de base permettant d’améliorer la communication avec vos parents :

  • La confiance : elle est la base de toute relation saine. Elle se construit progressivement en expérimentant la fiabilité de l’autre. Si vous respectez vos engagements, vos parents continueront à vous faire confiance. Et peu à peu, ils verront que vous êtes responsable et vous donneront plus d’autonomie. Par exemple, prouvez-leur que vous pouvez respecter l’heure de rentrée, même si vous n’êtes pas vraiment d’accord.
  • Le respect de l’autre : une bonne communication est basée sur le respect mutuel. Vous pouvez énoncez votre point de vue différent de celui de vos parents sans l’imposer et tout en évitant d’être violent. Aussi, savoir quand se taire est aussi un aspect des communications efficaces. Par exemple, vous asseoir près d’eux ou les regarder dans les yeux quand vous parlez est une marque d’attention et de respect. Ensuite, vous pouvez, à votre tour, leur donner calmement votre avis.
  • L’écoute active est aussi un élément essentiel d’une meilleure communication : Etre attentif et réceptif aux paroles de vos parents est un moyen qui vous permet de mieux agir. Prendre en compte leurs sentiments est également important.
  • Chercher la négociation : au lieu d’utiliser les rapports de force afin d’atteindre un objectif, essayez de garder votre calme et de trouver le bon moment pour démarrer une discussion. Si ça ne marche pas, attendez un meilleur moment pour réaborder le sujet.

 

 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter