LA GONORRHEE « La chaude-pisse »

Qu’est-ce que la gonorrhée ? 

La Gonorrhée

  • C’est une maladie causée par une bactérie, strictement pathogène pour l’Homme, appelée Neisseria gonorrhoeae ou gonocoque ;
  • Elle est transmissible par contact direct, essentiellement lors du rapport sexuel (génital, buccal ou anal) ;

La durée d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) est de 2 à 7 jours, cette période est silencieuse et contagieuse.
Le gonocoque est responsable chez l’homme d’une inflammation de l’urètre (le conduit transportant l'urine de la vessie vers l'extérieur) : urétrite aiguë, anciennement appelée blennorragie, et familièrement « chaude-pisse ».

Quelles sont les signes de la maladie ? 

  • Chez l’homme :

LA GONORRHEELe tableau clinique est caractérisé par un début brutal et se manifeste par :

            1. Une dysurie (douleur ou brûlure au moment d'uriner) ;
            2. Un écoulement urétral (90 à 100 % des cas), le plus souvent purulent, jaunâtre, verdâtre, généralement abondant tachant le slip, parfois clair ;
            3. Des brûlures mictionnelles (au moment d’uriner) ;       
            4. Un prurit urétral (démangeaisons) ;
            5.  …
  • Chez la femme :

La maladie passe le plus souvent inaperçue. Lorsqu’elle est symptomatique, elle se manifeste le plus souvent par une urétrocervicite (inflammation de l'urètre et du col de l'utérus) avec :

            1. Une pollakiurie (fréquence excessive des mictions) ;
            2. Une dysurie (difficulté à l'évacuation de l'urine) ;
            3. Des pertes vaginales contenant du pus ;
            4. Une dyspareunie (douleur lors des rapports sexuels),
            5. Des métrorragies (saignement vaginal en dehors de la période des règles) ;

Comment peut-on traiter la maladie ?

  • L’automédication est à éviter.
  • Une consultation médicale reste nécessaire pour :
    • Poser le diagnostic ;
    • Dispenser le traitement adéquat pour le malade et son partenaire ;
    • Réduire le risque de complications graves (inflammation de la prostate (prostatite aigue), stérilité…
 La fidélité et l’abstinence restent les règles d’or en matière de prévention contre la maladie.
 

 

POURQUOI EVITER L’UTILISATION DE LA CREME “SHIRLEY”

Tatouage 
Vitamines c’est quoi ?

Boissons énergisantes

 

 
 

Newsletter