HERPES GÉNITAL

L’herpès génital, c’est quoi ? 

C’est une maladie virale très contagieuse causée le plus souvent par le Virus Herpès Simplex de type 2 (HSV2), mais il peut être dû aussi au Virus Herpès Simplex de type 1 (HSV1).

  • Souvent, l’herpès génital se transmet au moment de rapports sexuels avec une personne infectée. Le virus entre dans le corps par des lésions microscopiques présentes sur la peau, ou par les muqueuses ;
  • Le virus peut rester latent (endormi) pendant une période variable, de quelques semaines à plusieurs années et peut donner par la suite des récidives.

Comment se fait la transmission ? 

  • Au moment de rapports sexuels ;
  • Par simple contact direct de la peau, des plaies et des surfaces génitales ;
  • Par contact avec des sécrétions génitales d’un sujet infecté ;
  • De la mère à son nouveau-né au cours de l’accouchement.

Quels sont les  symptômes de la maladie ?

La première infection par le virus est le plus souvent silencieuse et passe inaperçue. Le virus s’installe dans l’organisme et devient latent. Lorsqu’il se réactive, il provoque les symptômes suivants :

  • Sensation de picotements, démangeaisons, brûlure, douleur au niveau des parties génitales, autour de l’anus et parfois au niveau des cuisses (ces signes peuvent faire leur apparition avant une poussée) ;
  • Un à deux jours après, de petites vésicules, regroupées en « bouquet », remplies de liquide clair, apparaissent sur les lieux des démangeaisons. Ces vésicules éclatent pour laisser place à de petites plaies , (ulcération) et rapidement à des croûtes;
  • Maux de tête, fièvre, fatigue (symptômes identiques à ceux de la grippe) ;
  • Brûlures mictionnelles ;
  • Adénopathies (points gonflés et sensibles à l’aine et dans la partie inférieure de l’abdomen).

Ces symptômes disparaissent en quelques jours. Après la première poussée d’herpès génital, les récidives sont fréquentes, mais avec des symptômes souvent moins sévères.

Quels sont les facteurs favorisant la réapparition des symptômes de l’herpès génital ? 

  • Poussées de fièvre ;
  • Fatigue ;
  • Stress ou émotions intenses ;
  • Apparition des règles (menstruations) ;
  • Traumatismes locaux : irritations suite à l’utilisation des tampons hygiéniques, frottements (vêtements serrés)  etc.
  • Rapport sexuels  avec un partenaire  infecté ;
  • Chaleur, froid ;
  • Consommation d’alcool ;
  • Traitements à la cortisone ou les chimiothérapies, etc.

Comment traiter l’herpès génital ? 

Une consultation médicale est nécessaire pour poser le diagnostic et prescrire un traitement qui va permettre de réduire la gravité et la fréquence des symptômes.
Le traitement ne permet pas d’éliminer le virus dormant et de guérir définitivement la maladie.

Comment éviter la transmission ? 

  • Eviter de manipuler les lésions ;
  • En cas de contact, se laver les mains immédiatement après ;
  • Éviter les contacts intimes, baisers et rapports sexuels, durant toute la durée de la poussée ;
  • Éviter les contacts avec les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Voici quelques astuces pour soulager la douleur

  • Appliquez des compresses froides (des cubes de glace dans une serviette humide) sur les lésions durant quelques minutes, plusieurs fois par jour ;
  • Gardez la région infectée propre et sèche pour limiter l’aggravation des démangeaisons et des surinfections ;
  • Portez des vêtements amples et des sous-vêtements en coton.

Version arabe de l’article

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer