Santé sexuelle et reproductive

SYNDROME PRÉMENSTRUEL

Un syndrome prémenstruel, qu’est-ce que c’est ?

C’est la période peu agréable qui survient quelques jours avant le début des règles et qui s’achève au début des règles.

Elle regroupe une série de symptômes physiques et psychologiques sans gravité.

Le syndrome prémenstruel variant à la fois selon les cycles menstruels et la période de vie dans laquelle la femme se situe. Une adolescente n’aura pas les mêmes symptômes qu’une femme adulte.

Qu’elles sont les causes ?

Les causes exactes qui déclenchent le syndrome prémenstruel restent méconnues. On sait que le syndrome prémenstruel est lié à l’ovulation et au cycle menstruel.

Quels sont les symptômes ? 

Certaines femmes n’en ressentiront aucun symptôme. Pour d’autres, ces symptômes seront beaucoup plus exagérés et pourront même perturber leur quotidien.

En général, on peut classer les symptômes prémenstruels en 3 catégories :

  • Les changements physiques :
    • Maux de tête ;
    • Troubles de l’appétit ;
    • Gonflement mammaire ;
    • Acné ;
    • Ballonnements et crampes au niveau du bas ventre ;
    • Fatigue intense ;
    • Constipation ou diarrhée ;
    • Manque d’énergie ;
    • Chutes de tension ;
    • Bouffées de chaleur ;
    • Troubles de la concentration ;
    • Étourdissements…
  • Les changements d’humeur :
    • Sentiment de tristesse ;
    • Sauts d’humeur ;
    • Irritabilité ;
    • Colère ;
    • Troubles du sommeil ;
    • Anxiété…
Comment peut-on y remédier ?

Après une prise de conscience de vos symptômes, il est important de consulter un gynécologue afin de vous orienter soit vers quelques conseils et moyens non médicamenteux pour apaiser les symptômes, soit vers un traitement médical.

Pour soulager les symptômes de cette période, voici quelques conseils utiles 
  • Pour les crampes au niveau du dos, les ballonnements abdominales et la tension des seins, pensez à prendre un bain chaud avant de prendre un médicament ;
  • Changer vos habitudes alimentaires durant cette période (diminuer votre consommation de thé, café, sel etc.) ;
  • Eviter le tabac et l’alcool ;
  • Réduire le stress ;
  • Faire régulièrement une activité sportive douce (yoga, natation, marche rapide) 2 à 3 fois par semaine permet d’atténuer les manifestations provoquées par le syndrome prémenstruel et de diminuer le stress et l’anxiété…