Santé sexuelle et reproductive

SYPHILIS

Syphilis, qu’est-ce que c’est ?

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible et contagieuse causée par une bactérie appelée Tréponème pallidum ;

Elle se manifeste au début par une lésion (chancre de la syphilis) au niveau des organes génitaux, puis par des atteintes des nerfs et des viscères, parfois plusieurs années après la contamination.

Comment se fait la transmission de la maladie ? 

La transmission de l’infection est strictement interhumaine lors de rapports sexuels avec une personne infectée. Elle est occasionnée par le contact direct avec les lésions de la peau ou des muqueuses présentes lors de la maladie.

La syphilis peut également se transmettre de la mère à son enfant pendant la grossesse (syphilis congénitale). C’est pourquoi il est important de la dépister afin d’éviter toute contamination.

La période d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers signes) peut être plus ou moins longue avant que la maladie ne se déclare. Cette période est en moyenne de 3 semaines à 1 mois.

Quels sont les signes de la maladie ?

L’infection évolue en différents stades:

  • Syphilis primaire;
  • Syphilis secondaire;
  • Syphilis latente;
  • Syphilis tertiaire.

La syphilis primaire peut se manifester par :

  • l’apparition d’un chancre :

C’est une ulcération unique, régulièrement arrondie (1 à 2 cm de diamètre), rosée, lisse ou creuse et d’aspect cartonné au toucher, bien limitée et non douloureuse. Laissant évacuer un liquide clair.
La lésion se localise au niveau du gland, de la peau des testicules, des grandes lèvres, du clitoris, de la paroi du vagin, du col utérin…

  • Une augmentation de volume des ganglions de la région inguinale (région entre le bas de l’abdomen et la cuisse) ;
  • Une angine (chancre oral) ;
  • Une éruption cutanée (boutons sur le corps) sans démangeaisons, pouvant durer jusqu’à deux mois.

Le chancre disparaît spontanément en 15 à 30 jours, mais attention, cela n’est pas synonyme de guérison.
Sans traitement, la maladie va évoluer vers le stade de syphilis secondaire.

La syphilis secondaire :

Elle survient entre 1 mois et 1 an après le rapport sexuel contaminant.
Elle est marquée par l’apparition :

  • De nombreuses éruptions cutanéo-muqueuses (la roséole syphilitique) qui ne démangent pas et qui sont situées au niveau des muqueuses et/ou de la peau, notamment des paumes des mains et plantes des pieds.
  • De nombreux ganglions palpables non douloureux ;
  • Une fatigue ;
  • Une légère augmentation de la température corporelle ;
  • Des céphalées ;
  • Une méningite ;
  • Une hépatite ;
  • Des atteintes rénales et articulaires sont possibles ;
  • Des lésions ophtalmiques…

La syphilis latente ou sérologique :

La syphilis latente est cliniquement asymptomatique (sans signes). Cependant la maladie peut progresser vers le stade tertiaire, le plus dangereux pour le cœur et pour le système nerveux.

Elle est souvent découverte à l’occasion d’un examen sérologique de routine (prénuptial, prénatal, d’embauche…).

Ce stade de latence peut durer de 2 à 10 ans, ou être plus long.

La syphilis tertiaire :

Elle survient en l’absence de traitement, après quelques mois ou années silencieuses.

Elle est caractérisée par des atteintes neurologiques (neuro-syphilis), cardiaques, hépatiques, digestives, rénales, laryngées, oculaires et des troubles psychiatriques.

Comment peut-on faire le diagnostic de la maladie ?
  • Seul le médecin peut faire le diagnostic de la syphilis ;
  • La confirmation se fait par les examens effectués au laboratoire de biologie.
  • L’automédication est à éviter.

La fidélité et l’abstinence restent les règles d’or
efficaces pour prévenir la syphilis ainsi que les
autres infections sexuellement transmissibles