Maladies

INFECTION URINAIRE

Infection urinaire, c’est quoi ?

Une infection urinaire est une infection qui peut toucher une ou plusieurs parties du système urinaire :

  • Les reins ;
  • Les uretères (conduits bilatérales qui transportent l’urine excrétée par les reins vers la vessie) ;
  • La vessie ;
  • Prostate ;
  • L’urètre (canal situé sous la vessie qui permet l’évacuation des urines).

Elle est plus fréquente chez la femme que chez les hommes, et ce pour des raisons anatomiques :

  • La distance entre le méat urinaire et l’anus est beaucoup plus courte chez la femme que chez les hommes. Ce qui fait, un défaut d’hygiène locale peut favoriser les infections urinaires chez la femme ;
  • La longueur de l’urètre masculin est en moyenne de 16 cm, alors que celle de l’urètre féminin est de 2 cm ce qui facilite le déplacement des bactéries vers la vessie et leur prolifération dans l’urine.
Elle est due à quoi ?

Les bactéries entraînant cette infection sont le plus souvent d’origine intestinale. Ne pas boire assez d’eau facilite la prolifération et la fixation des germes sur les parois urinaires.

  • Chez la femme la proximité des voies urinaires avec le vagin et l’anus explique en grande partie la cause de la survenue d’infections urinaires. Les causes les plus fréquentes sont :
    • Le fait de s’essuyer d’arrière vers l’avant aux toilettes. Ce geste augmente les chances que les bactéries présentes autour de l’anus colonisent l’urètre.
    • Le fait de ne pas uriner juste après les rapports sexuels (pour évacuer les bactéries qui sont entrées dans l’urètre) est un autre facteur important ;
    • La constipation est aussi un facteur favorisant, car la stagnation prolongée de matières fécales dans le rectum est une source permanente d’infection ;
    • Plus rarement, l’infection urinaire est causée par une malformation de l’appareil urinaire ou gynécologique ;
    • Le port de vêtements serrés et de sous-vêtements en matières synthétiques…
  • Chez l’homme, c’est le plus souvent liée à :
  • Un rapport sexuel non protégé ;
  • Tous les obstacles de l’écoulement de l’urine : compressions de la voie urinaire, calculs, maladie du col de la vessie, pathologie de la prostate, rétrécissement de l’urètre, etc.
Quels sont ses symptômes ?

Les symptômes les plus communs sont :

  • Des douleurs ou des brûlures en urinant ;
  • Une pesanteur dans le bas-ventre ;
  • Des besoins fréquents d’uriner ;
  • Des fuites urinaires ;
  • Des urines troubles qui dégagent une odeur désagréable ;
  • Parfois, du sang dans l’urine ;
  • Pas de fièvre s’il s’agit d’une simple infection urinaire basse.
Quand faut-il s’inquiéter ?
  • Lorsque l’infection urinaire s’accompagne de
    • Une fièvre élevée ;
    • Des frissons ;
    • Des douleurs intenses dans le bas du dos ou dans l’abdomen ou aux organes sexuels ;
    • Des vomissements ;
    • Une altération de l’état général.
  • Lorsque les infections sont à répétition d’une fréquence relativement élevée avec plus de 4 épisodes par an.
Comment peut-on la traiter ?

Une consultation médicale est nécessaire pour poser le diagnostic et faire des analyses approfondie pour cibler la cause et prescrire un traitement adapté.

Comment peut-on la prévenir ?
  • Boire suffisamment, et spécialement de l’eau ;
  • Ne pas retenir trop longtemps son envie d’uriner ;
  • Essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière avec le papier hygiénique après être allée à la selle ou après avoir uriné ;
  • Urinez toujours peu de temps après un rapport sexuel ;
  • Évitez le plus possible d’utiliser des produits déodorants (parfums intimes, douches vaginales), dans la région génitale et des huiles ou des mousses pour le bain, qui peuvent irriter la muqueuse de l’urètre. Cela peut causer des symptômes qui s’apparentent à ceux d’une infection urinaire ;
  • Effectuer une bonne toilette après les selles et au moment des règles (savon neutre) ;
  • Lutter contre la constipation qui favorise la prolifération des bactéries ;
  • Eviter les pantalons serrés et les sous-vêtements en fibres synthétiques qui favorisent la transpiration et la multiplication des germes.