Dossier du mois

CHOLESTÉROL ET TRIGLYCÉRIDES

Qu’est-ce que le cholestérol ?

C’est une molécule lipidique (graisses) qui est produite naturellement par l’organisme (le foie) et apportée par notre alimentation.

C’est un constituant essentiel des membranes cellulaires et joue un rôle indispensable dans :

  • Le fonctionnement de l’organisme humain ;
  • La production d’hormones, de sucs digestifs et de la vitamine D…

Le cholestérol est acheminé vers les différents organes du corps. Et pour circuler dans le sang, il doit s’unir à des protéines spécifiques (transporteurs) appelés « les Lipoprotéines ».

Il existe deux types de lipoprotéines :

  • Lipoprotéines de Haute Densité (High Density Lipoproteins) dites « HDL » appelées aussi le « bon cholestérol» :

Elles détachent le cholestérol en excès sur les parois des vaisseaux, le captent et l’emportent vers le foie pour l’éliminer grâce à la bile et empêchent ainsi la formation d’athéromes (dépôts graisseux qui peuvent obstruer les vaisseaux sanguins).

Exemple d’aliments contenant le HDL : huile d’olive, huile d’argan, fruits secs…

  • Lipoprotéines de faible densité (Low Density Lipoproteins) dites « LDL » appelées aussi le « mauvais cholestérol» :

Elles transportent le cholestérol synthétisé par le foie vers les cellules qui en ont besoin. En trop grande quantité, le LDL (mauvais cholestérol) favorise la formation de plaques à l’intérieur des vaisseaux sanguins.

Exemple d’aliments riches en LDL : chips, fritures, pâtisseries, …

Qu’est-ce que les triglycérides ?

Les triglycérides sont des lipides essentiels à l’organisme. Elles constituent les graisses présentes dans le sang en dehors du cholestérol.

Elles proviennent de notre alimentation et surtout des matières grasses (beurre, huile végétale, graisse animale…) mais aussi des glucides et de l’alcool.

Les triglycérides nous servent de réserves d’énergie. Cependant, si cette énergie n’est pas suffisamment brûlée, les triglycérides peuvent commencer à s’accumuler et constituent un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires.

Comment connaitre son taux du cholestérol et de triglycérides ?

La mesure du taux du cholestérol et de triglycérides dans le sang repose sur un bilan lipidique complet (prise de sang après 12 heures de jeûne). Ce bilan comporte le dosage du :

  • Cholestérol total : le taux doit être inférieur ou égale à 2 g/l de sang;
  • Cholestérol HDL : le taux normal doit être supérieur à 0,40 g/l pour l’homme et supérieur à 0,50 g/l pour la femme.

Un taux de Cholestérol HDL inférieur à 0,4 g/l chez l’homme et à 0,5 g/l chez la femme, est considéré comme trop faible et révèle un risque élevé de développer une maladie coronarienne (cardio-vasculaire).

  • Cholestérol LDL : le taux doit être inférieur à 1,6 g/l;
  • Triglycérides : le taux doit être inférieur à 1,5 g/l.

Un taux de triglycérides supérieur à 1,5 g/l indique un risque important de maladie cardiovasculaire, indépendamment du taux de cholestérol.

Quels sont les dangers d’un taux élevé du LDL « mauvais cholestérol»

Tant que le taux de LDL « mauvais cholestérol» reste inférieur à un certain seuil (1,6 g/l.), le bon cholestérol « HDL » arrive à en éliminer l’excès au fur et à mesure.

Mais si l’apport du cholestérol est excessif, des dépôts graisseux (plaques d’athéromes) vont se former sur les parois internes des vaisseaux sanguins et entraînant ainsi :

  • Une diminution du diamètre des vaisseaux ;
  • Une perte de l’élasticité des parois (durcissement des artères) ;
  • Un blocage de la circulation sanguine.

Ce qui peut être à l’origine de :

  • Une douleur thoracique (angine de poitrine) ;
  • Une crise cardiaque ;
  • Un accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • Une douleur ressentie au niveau des mollets ;
Quels sont les principaux facteurs de l’augmentation du LDL « mauvais cholestérol» ?

La meilleure défense contre les dangers d’un taux élevé de LDL « mauvais cholestérol» est d’adopter un mode de vie sain, et ce, en mangeant sainement et équilibré, en pratiquant une activité physique régulière et en évitant la consommation d’alcool et de tabac…

Baisser le taux de LDL « mauvais cholestérol »
contribue à faire baisser le risque de mortalité lié aux maladies cardiovasculaires et aux accidents vasculaires cérébraux